sexta-feira, 10 de agosto de 2012

LA VIE

HOMMAGE

L'Abbé Pierre, un combat de 100 ans

Il aurait eu 100 ans le 5 août 2012. Son action auprès des mal logés et des exclus est encore dans toutes les mémoires. A l'occasion du centenaire de la naissance de l'abbé Pierre, plusieurs livres et autres événements lui sont consacrés.

© Centre Abbé Pierre - Esteville

© Centre Abbé Pierre - Esteville

L'année 1912 devrait être marquée d'une pierre blanche par tous ceux qui se battent contre la mal-logement et qui veulent donner un toit à ceux qui n'en ont pas. Sacrée coïncidence, en effet, cette année-là fut non seulement celle de la naissance du logement social, mais aussi celle de l'abbé Pierre, à Lyon. De celui qui, il y a cinq ans, nous quittait pour ses « grandes vacances » comme il avait coutume de dire. Pendant près de soixante ans, l'homme de l'hiver 1954 a mené un combat sans faille au service des plus démunis, des sans logis et des sans papiers. En France d'abord, avec la création de la première communauté des chiffonniers d'Emmaüs, puis dans le monde entier. Alors que son action perdure à travers la fondation qui porte son nom et de multiples communautés ou associations, paraîtra le 22 août le témoignage fort de deux compagnons de route, qui ont participé à son combat, tandis que biographie et testament spirituel sont rééditées.

Dans "L'abbé Pierre, fondateur et rebelle" (DDB, 16 €) - un beau titre - Laurent Desmard, qui fut son dernier secrétaire personnel, et Raymond Etienne, premier président d'Emmaüs France et président de la Fondation Abbé Pierre, racontent leur aventure militante avec cet homme qui « voulait aller de l'avant, mais sans laisser personne sur le bord de la route ». Publiée il y a quelques années, la biographie écrite par un de ses confidents, Pierre Lunel, L'abbé Pierre, l'insurgé de Dieu (Archipoche, 8,65 €) vient d'être rééditée dans une version augmentée. C'est aussi le cas de Testament et Dieu merci, deux grands textes de l'abbé parus en 1994 et 1995 aux éditions Bayard.

Au-delà de cette actualité éditoriale, de nombreux pèlerins et amis se rendront au cours du mois d'août à Esteville (76), où est enterré celui qui vécut là-bas de nombreuses années. Entièrement dédié à l'abbé Pierre et à l'engagement qui fut le sien, le centre abbé Pierre-Emmaüs a été inauguré en janvier dernier. Il donne l'occasion à ceux qui le visitent d'entrer dans l'intimité de l'abbé Pierre en découvrant ses objets personnels, sa chambre laissée en état d'origine, son bureau et son atelier, ainsi que la chapelle où il aimait se recueillir. Le dimanche 5 août, jour anniversaire de la naissance de l'abbé Pierre, une messe télévisée sera célébrée dans le parc du centre, retransmise en direct dans l'émission Le Jour du Seigneur, sur France 2.

Grande figure de l'Eglise et du christianisme social, l'abbé Pierre fut, pendant des années, la personnalité préférée des Français. « Le catholicisme de notre pays peut-il encore espérer l'émergence d'une personnalité aussi populaire que lui » ? C'est la question pertinente que se pose, sans trop d'illusions, Philippe Clanché dans l'hebdomadaire Témoignage Chrétien du 26 juillet 2012. Non seulement le contexte a profondément changé, mais il sera difficile de trouver un homme dont le parcours et l'engagement seront aussi féconds et feront autant l'unanimité. Pour nos concitoyens, l'abbé Pierre n'était pas seulement un prêtre exceptionnel, défenseur des pauvres et des exclus. Il était devenu, au fil des années, la voix de leur conscience.

Enviar um comentário